Les Rubis des Khmers Rouges

Réalisation : Philippe Buffon  

LES RUBIS DES KHMERS ROUGES

 

Fin mars 1994, les troupes cambodgiennes donnaient l'assaut à l'un des derniers bastions des "Khmers Rouges" : la ville de Pailin, située près de la frontière khméro-thaïlandaise. La zone de Pailin est le centre d'un gigantesque trafic de rubis contrôlé par les Khmers Rouges. Il est leur source principale de revenus, et a alimenté leur "trésor de guerre" permettant le financement des achats d'armes et de munitions.

Aucun client d'un joaillier de renom n'imagine contribuer à l'effort de guerre Khmer Rouge en achetant un rubis.Et pourtant.. Sur place, sous l'oeil indifférent des gardes frontière thaïlandais, des centaines de Thaïs misérables se rendent au Cambodge, où ils doivent chaque jour payer aux Khmers Rouges l'autorisation de prospecter. Beaucoup ne reviendront jamais. Le marché du rubis de Kabin Buri dégage un chiffre d'affaire de 200 millions de dollars par semaine. On y trouve des acheteurs venus de tous les pays du monde. Aucune police ne peut y intervenir. Nous suivons le trafic de ces pierres couleur de sang.

 

Réalisateur Philippe Buffon

Les Rubis des Khmers Rouges

Fin mars 1994, les troupes cambodgiennes donnaient l'assaut à l'un des derniers bastions des "Khmers Rouges" : la ville de Pailin, située près de la frontière khméro-thaïlandaise. 

LA TRAGEDIE CAMBODGIENNE 1975-1979

Exposition de photographies sur les années noires du génocide  cambodgien

Quand un témoin s'évade

Mars 1993, Ho Chi Minh Ville : une série d'attentats à la bombe déjoués par la Sécurité Vietnamienne. Le Gouvernement vietnamien confirme : saisie d'armes et d'explosifs, arrestations en série 

©Philippe Buffon 2019 Tous droits réservés

  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

SELECTION REPORTAGES

PHOTOS 1972-1990

IMG_7237.jpg
Pile de journaux

Parutions Journaux Presse

Caméra professionnelle